-->

Les fêtes populaires au Paraguay

Les fêtes traditionnelles sont des moments importants qui ponctuent l’année au Paraguay : Nous vous présentons les principales, à découvrir lors de votre voyage.

Fiestas patrias Paraguay

Fiestas Patrias – le 14 et 15 mai

Cela fait plus de 200 ans que le Paraguay est une nation indépendante. Le pays se détache officiellement de l’Espagne entre le 14 et le 15 mai 1811. Les paraguayens célèbrent à ces dates les fêtes nationales pour commémorer l’indépendance du pays.
En 1811, les groupes indépendantistes paraguayens reprennent Asunción aux Espagnols. Ils exigent du gouverneur espagnol Bernardo de Velasco que soient restitués les armes, l’argent et les documents officiels. Ces requêtes sont acceptées. Les Paraguayens ont refusé de rejoindre les Provinces-Unies du Río de la Plata, territoires devenus espagnols un an auparavant. Des sérénades sont organisées sur les places principales des villes du Paraguay en y intégrant des foires gastronomiques avec des aliments typiques. Des activités s’ajoutent au programme artistique.

																					
La fête de la Fraise au Paraguay

Fiesta de la Frutilla au Paraguay – août à octobre

Chaque année pendant les mois d’août, septembre et octobre se déroule la Fête de la Fraise dans les villes d’Areguá et d’Estanzuela au Paraguay. Lors de cet évènement, les producteurs de fraises se réunissent pour exposer leurs produits et autres dérivés. Des centaines de visiteurs se déplacent pour déguster et acheter divers échantillons : confitures, gâteaux, liqueurs, jus de fruits, glaces et même des empanadas.

Officiellement, c’est Estanzuela le berceau de la fraise, une « compañia » de producteurs située dans la commune d’Itauguá. Aujourd’hui, c’est davantage Areguá qui est devenue la référence des fraises savoureuses. Localisée à moins de 30 km d’Asunción, sur les rives du lac Ypacaraí, il s’agit de la capitale de la région « Departamento Central ».

La Fête de la Fraise est un évènement imaginé et organisé par l’Association des producteurs de fraises d’Areguá. On dénombre environ 150 exposants dans cette grande foire, qui présentent également des objets d’artisanats et de poterie dans une ambiance festive, animée par des spectacles artistiques.

																					
Dia de Los Heroes. CC municipalité de Villa Florida

Día de los Héroes au Paraguay – 1er mars

Au Paraguay, tous les ans au 1er mars est célébré le jour des héros pour commémorer la mort du Maréchal Solano López, ancien président du Paraguay, ainsi que la fin de la Guerre contre la Triple-Alliance en 1870. Cette Guerre a été menée conjointement, de 1864 à 1870, par l’Argentine, le Brésil et l’Uruguay, contre le Paraguay. Le Paraguay fut le grand perdant dans ce conflit et les territoires qu’il disputait à l’Argentine et au Brésil lui ont été annexés. Près de 150 ans plus tard, le peuple paraguayen se rappelle les nombreuses pertes survenues lors de cette Guerre. À la mort de Don Carlos Antonio López le 10 septembre 1862, lui succède son fils et Maréchal, Francisco Solano López. Francisco López devient officiellement le deuxième président élu de la république du Paraguay. De convictions patriotiques, il devient le leader de la résistance héroïque du pays avant la Guerre de la Triple-Alliance.

Au commencement de la Guerre contre la Triple-Alliance, tous les hommes entre 16 et 50 sont mobilisés au front abandonnant femmes et enfants. On en recense approximativement 80 000. La chute d’Asunción survient au début de l’année 1869 ce qui oblige López et ses troupes à se déplacer au nord. Après 7 mois de pèlerinage tragique, de luttes et de sacrifices, les troupes de López arrivent à Cerro Cora, dans la région d’Amambay au Paraguay. Ce lieu renvoie au massacre sanglant de l’armée paraguayenne qui marqua la fin de la guerre avec la mort du président en 1870 sur les bords du fleuve Aquidabán. Au lendemain de cette dernière, 60% de la population totale aurait été décimée dont environ 80% d’hommes en âge de combattre soit environ 300 000 hommes militaires et civiles confondus. Ce sombre constat va de pair avec une économie anéantie et une forte pauvreté. Ainsi, le 1er mars 1870 est une date symbolique pour la nation paraguayenne : le jour où hommes, femmes et enfants ont offert leur vie à la Patrie.

																					
Fiesta de San Juan, Paraguay

Fiesta de San Juan au Paraguay – le 23 juin

La fête de San Juan, jour de l’année le plus court de l’hémisphère sud, se célèbre chaque année à partir du 23 juin au soir. Dans tout le Paraguay, les orchestres de village invitent les habitants à se rassembler sur la place centrale afin de participer aux différents jeux traditionnels et déguster les plats typiques.

Bien que l’origine de cette commémoration soit incertaine, toutes ces traditions s’accordent à donner une place centrale au feu et au soleil. Ainsi, dès la tombée de la nuit, il est de coutume d’allumer un grand feu de joie. Les gens s’assoient, boivent du maté ou mangent des plats traditionnels tout en faisant divers jeux et tests. Avant que les flammes ne soient trop hautes, hommes et femmes sautent par-dessus le feu. Une fois les flammes éteintes, les braises sont utilisées pour l’épreuve de tata ári jehasa ou tata pyĩ ári jehasa ce qui signifie « marcher pieds nus sur les braises ». Sur une surface d’un mètre sur cinq, les participants les traversent en criant « Viva San Juan ! » ou « Viva el Señor San Juan ! ».

À l’occasion de cette fête, on retrouve la « pelota tata » autrement dit la balle faite de chiffons enflammés. À tour de rôle, les participants y donnent un coup de pied pour la repousser. Également le « toro candil » s’apparente à un taureau dont le corps est fait de toiles et les cornes en bois sont en feu.  De même, le « Judas Kai », est une poupée brûlée à la mémoire de Judas pour avoir trahi Jésus. On retrouve aussi des plats typiques de la cuisine traditionnelle paraguayenne nommés en langue Guarani : le gâteau mandi’o, mbejú, payagua mascada aussi connu comme el lambreadochicharo trenzado et d’autres.

																					
Fête de Saint Blas Paraguay

Fiesta de San Blas – le 3 février

Saint Patron du Paraguay, la fête de San Blas se célèbre chaque année le 3 février. Ce prêtre d’origine arménienne est devenu un symbole pour la religion catholique.
L’histoire raconte qu’une bataille acharnée opposant les Espagnols aux indigènes à l’époque de la colonisation, a été marquée par l’intervention divine. Bien que les indigènes étaient en voie de remporter cette lutte, l’arrivée des renforts espagnols a renversée la tendance.  Toutefois, la victoire espagnole est associée à un homme vêtu de blanc aperçu dans la tour d’une forteresse, homme brandissant une épée dont la brillance de sa lame aurait ébloui les indigènes, permettant aux espagnols de sortir victorieux de ce combat. Cet évènement a eu lieu le 3 février 1539, jour de la San Blas en Europe, les Espagnols ont donc considéré ce Saint responsable de leur triomphe et ont décidé de le nommer Patron du Paraguay.

																					
Fiesta de la tradicion Misionera

Fiesta de la Tradición Misionera – du 20 au 27 janvier

Créée en 1980 par le Lions Club de Santiago à Misiones, la fête de la tradition missionnaire est la plus importante du pays en termes de spectacles équestres. L’évènement est animé par des artistes folkloriques, des groupes de musique et de danse. Il est possible de goûter à la cuisine traditionnelle du département, de visiter les écuries et de participer à bien d’autres activités. À la fin du mois de janvier, la ville de Santiago de las Misiones reçoit durant trois jours des visiteurs vêtus d’habits de campagnes traditionnels venus assister à des défilés d’écuries, à des dressages de poulains ou de taureaux ou encore voir les Cavaliers. Cette grande fête dévoile les coutumes et la gastronomie de Misiones.

																					
Fête hawaienne Pilar Paraguay

Fiesta Hawaiana – le 5 janvier

Tous les 5 janvier est célébrée la fête Hawaïenne à Pilar, située au sud du Paraguay. Créée il y a plus de 30 ans, elle regroupe chaque année des milliers de visiteurs toujours plus nombreux et provenant de toutes les villes du pays. Cette fête à la plage débute le soir et se termine au petit matin. Les personnes venues pour l’occasion assistent à un grand concert de musique et viennent passer du bon temps, et ce, tous vêtues à la mode hawaïenne.

																					
Fête de Saint Thomas. CC Parroise Santo Tomas Apostol Paraguay

Fiesta de Santo Tomas – 28 janvier

L’apôtre Saint Thomas est le protecteur spirituel de la capitale départementale, Santo Tomás, au Paraguarí. Lors de cette fête se déroulent des corridas, « toro moñero », en plus de la procession à laquelle toute la ville assiste.

																					
Fête de Saint Baltazar Paraguay

Fiesta de San Baltazar – le 6 janvier

San Baltazar, Saint d’origine africaine, est le protecteur de la communauté Noire et l’un des trois rois mages. La fête de San Baltazar tient son origine des premiers Africains libérés en Uruguay qui ont ensuite émigré au Paraguay avec Artigas, militaire et homme d’État du Río de la Plata. La fête de San Baltazar a lieu chaque année le 6 janvier au Paraguay. À Capiatá, une chapelle porte son nom.
Dans l’Oratoire de San Baltazar à Capiatá, des centaines d’enfants sont habillés en rois et reines avec leurs gilets rouges typiques du Saint et accessoirisés de couronnes ainsi que de capes. À l’intérieur, la statue de San Baltazar appartenait aux jésuites, puis a été transmise aux indigènes de l’époque qui, à leur tour, la confia de génération en génération. À Carayaó, la San Baltazar est considérée comme une fête traditionnelle. À Rosado et Tobatí, les habitants portent des masques et des costumes le jour de la célébration.

																					
Fête Emboscada Paraguay

Fiesta Emboscada, en honor à San Francisco – le 24 juillet

Le 24 juillet est une date très importante pour le village d’Emboscada au Paraguay, c’est la célébration du jour de Saint François Solano, dédié à un missionnaire chrétien espagnol du même nom. Cette fascinante fête fait référence à son amour pour la musique. Lors de cette célébration, de nombreuses personnes se déguisent et cachent leur visage derrière des masques spirituels dédiés à leurs ancêtres, natifs de la région. Né en 1549, François Solano a fait son éducation chez les Jésuites, puis il rejoint l’ordre des Franciscains. C’est en 1589 qu’il arrive en Amérique où il visite le Pérou, le Paraguay, l’Uruguay ainsi que l’Argentine. La commune de San Agustin de la Emboscada doit son nom à son passé et à son histoire en raison des embuscades, « emboscadas », qui ont eu lieu avant la conquête espagnole. Emboscada est désormais connue pour son extraction de pierres dans les carrières sur laquelle repose une partie de l’économie de la ville.

																					
Fête de la vierge de Caacupé

Virgen de Caacupé – le 8 décembre

Le jour de la Vierge de Caacupé se commémore le 8 décembre. Patronne du Paraguay, elle est caractérisée comme l’Ange qui veille au bon maintien du concept immaculé d’harmonie, de paix et d’amour au sein du pays et entre ses habitants. Situé au sommet de la colline Caacupé, le temple reçoit les pèlerins venus remercier et honorer leurs promesses. La légende raconte qu’un certain José, indien et sculpteur guarani converti au christianisme, se serait caché derrière une bûche pour échapper à la tribu Mbaya. En guise de reconnaissance pour ne pas avoir été repéré, il a promis de graver l’image de la vierge dans cette même bûche. La Vierge Caacupé est perçue comme la protectrice du peuple paraguayen.

																					
Rallye du Transchaco

Rally del transchaco – variable selon les années

Le rallye du Chaco est une compétition de rallye de vitesse et d’endurance qui se déroule chaque année depuis 1971 dans la région du Chaco. Planifié sur plusieurs paliers, il est organisé dans différentes conditions climatiques et territoriales.

																					
Fête de la vierge de Candelaria

Virgen de la Candelaría – le 2 février

Célébrée le 2 février, la Vierge Candelaría est la protectrice de la ville d’Areguá. Les célébrations y sont très solennelles, et une procession de cette Sainte Patronne, suivie par les fidèles, se déroule dans les rues de la ville. Elle conserve les vestiges des missions franciscaines ce qui explique la forte religiosité et le maintien des activités artisanal.

																					
Fête de la laine Paraguay

Festival de la laine à San Miguel, du 15 au 18 décembre

Le festival de la laine est un événement traditionnel et folklorique du Paraguay qui se déroule pendant plusieurs jours au mois de décembre depuis 1989. Il se déroule dans la ville de San Miguel au sein du département de Misiones au Sud du pays. San Miguel est réputé pour être la capitale nationale de la laine, « Ovechá Ragüé » en guarani. Ce secteur est d’ailleurs toujours encore aujourd’hui l’une des principales activités de l’artisanat local.

Ce festival expose différents articles et pièces réalisés à base de ce matériau, il y a également de grands étalages et des stands avec les spécialités et les plats typiques à base de porc, de mouton ou encore de bœuf. Chaque édition propose de nombreuses célébrations et activités qu’elles soient culturelles, folkloriques, artistiques, sociales, éducatives… D’année en année, le festival grandi et prend de plus en plus d’ampleur quant à sa fréquentation.