-->

La religion au Paraguay

Découverte des religions du Paraguay.

Mythologies au Paraguay

Les croyances indigènes

Avant l’arrivée des premiers colons Espagnols, les tribus indigènes guaranis peuplaient le Paraguay.  Aucune religion n’était alors présente. Cependant, la spiritualité et le mysticisme étaient omniprésents. Les sortilèges, les maléfices et le surnaturel caractérisaient ce monde magique. Malgré l’absence d’idoles, les rites faisaient partie du quotidien dont des pratiques anthropophagiques de leurs ennemis. La nature recelait de personnages mystiques sans forme concrète. Les guaranis disposaient bien sûr de croyances sur l’origine et la fin de l’univers, le feu ou encore le langage. Elles se manifestaient alors en cosmogonies (système de formation de l’univers) et mythologies à valeur poétique.

Il n’existait ni ordre religieux ni caste. La croyance principale était le payé aussi présente dans le nord de l’Argentine et dans la région du Mato Grosso au Brésil. Il s’agit d’une variété de sorts contenus dans un talisman ou une amulette. Il doit apporter le succès à celui qui le porte et supplanter les esprits. Il est conçu à travers divers matériaux : bois, plumes d’oiseaux, plomb de balle…Les plumes de Caburé étaient réputées pour leurs fantastiques pouvoirs magiques. Elles apportaient de la chance au jeu et favorisait la séduction. Le payé se portait autour du cou et devait être régulièrement « nourri » c’est-à-dire que des pièces devaient être régulièrement rajoutées à sa composition.

																					
Les jésuites au Paraguay

La conquête espagnole : la naissance de la religiosité

En 1547, le premier évêché d’Asunción est inauguré. Cependant, l’évêque fray Juan de Barrios n’arriva jamais à destination. Il est remplacé par fray Pedro Fernández de la Torre. Depuis sa chaire, il veut redonner un nouveau souffle aux conquêtes en annonçant une entrée jusqu’au fleuve Amazone où se situent les terres de la cité perdue El Dorado. Il est avant tout un acteur au service de la Couronne espagnole. Dès 1549, les Jésuites commencent à s’installer et fondent les premiers villages.

																					
Les Missions jésuites au coeur de l’histoire du Paraguay

Les Missions Jésuites, au cœur de l’histoire du Paraguay

Au cours des XVI et XVIIème, la Compagnie de Jésus gagne en influence. Ils évangélisent les indigènes guaranis et les font travailler. En 1607, des ordonnances royales favorisent la  création des Missions Jésuites, les fameuses « réductions ». Il s’agit de centres urbains régis par l’Église regroupant des milliers d’indiens. Ils s’installent principalement dans les provinces du Guayra, du Paraná et du Chaco, le long des fleuves. Leur pouvoir culmine jusqu’à la moitié du XVIIIème siècle.

En 1750, le traité entre l’Espagne et le Portugal cède sept villages des Missions au Portugal. Malgré une résistance acharnée des guaranis, ils perdent la Guerre des Sept Réductions (1753-1767). C’est le début de la ruine des Jésuites. Accusés de conspirer contre la monarchie pour installer une république indépendante, le roi Carlos III décrète en 1767 leur expulsion.

																					
La religion aujourd’hui au Paraguay

La religion aujourd’hui au Paraguay

Poids de l’histoire, le Paraguay est très majoritairement catholique, à environ 85%. Il s’agit du pays où la religion est la plus forte et la plus présente en Amérique latine. À cela, s’ajoutent les protestants et les mormons qui complètent les croyants du pays (environ 10%).

Enfin, une communauté de mennonites s’est établie au Paraguay dès 1920. Ils sont aujourd’hui plus de 35 000. Dérivé du christianisme, le mennonitisme est un courant évangélique dont les membres vivent en complète autarcie. Établis dans le Chaco, ils vivent principalement de l’agriculture et ont développé un véritable eldorado grâce à l’agriculture (soja, produits laitiers et bétails).