-->

La reconstruction du Paraguay

En 1870, après la guerre de la Triple Alliance, le Paraguay est dévasté. Les ¾ de la population a péri dans le conflit. Flotte marchande, voies ferroviaires, et fours de fonte, tout a été détruit ou laissé à l’abandon. Le 25 novembre 1870, la Constitution Nationale est promue.

Officiers et soldats paraguayens CC

À la fin de la guerre de la Triple Alliance, le Brésil et l’Argentine n’étaient pas d’accord sur les termes de leur victoire et sur la répartition du territoire conquis. Le Paraguay est contraint d’accepter de laisser 300 000 km² aux « alliés » et s’engage à couvrir les dettes de guerre. Le 9 janvier 1872, le Paraguay signe avec le Brésil le traité de paix qui fixe les nouvelles frontières. En décembre 1873, c’est avec l’Uruguay qu’est signé le traité où le Paraguay s’engage à rembourser les frais engendrés par la guerre. Le 3 février 1876, l’accord de paix entre l’Argentine et le Paraguay est enfin signé. Par ce biais le Paraguay cède 100 000 km² à l’Argentine.

Politiquement, le pays est instable. Même si des présidents se succèdent au pouvoir, certains sont victimes de tentatives de coup d’État et autres manœuvres politiques. Le 12 avril 1877, le président Juan Bautista Gill est assassiné.  Sous la présidence de son successeur, Higinio Uriarte, les prisons publiques se remplissent de prisonniers politiques. De même, les assassinats politiques se multiplient. La nuit du 29 octobre 1877, les prisonniers politiques sont assassinés.

																					
Bernardino Caballero statue, Concepción

Le Général Bernardino Caballero est le premier président à aller jusqu’au bout de son mandat. Promu en 1882, il termine le mandat de son prédécesseur avant d’être à nouveau élu pour continuer jusqu’à 1886. Pendant cette période, la municipalité d’Asunción est installée, la bourse de commerce est fondée, les travaux de rénovation ferroviaire avancent, la première fabrique d’aliments est mise en marche.

En 1887, les 2 grands partis politiques sont fondés : le parti libéral, aujourd’hui connu comme le Parti Libéral Radical Authentique, et le parti coloré fondé par l’ex-président Caballero. Celui-ci a une idéologie républicaine, conservatrice et nationaliste. En 1889, l’Université Nationale d’Asunción, la première du pays, est fondée. Entre la fin de la guerre et le début du nouveau siècle, ce sont 12 présidents qui vont se succéder à la tête du pouvoir.