-->

Moisés Bertoni

Moisés Bertoni, ce naturaliste suisse part s’installer avec sa famille au Paraguay en 1887.

Moisés Bertoni Paraguay Excepción

Mosè Giacomo Bertoni plus connu sous le nom de Moisés Santiago Bertoni est né le 15 juin 1857 à Lottigna. Il est le fils de Josefina Torreani, enseignante à Milan et d’Ambroise Bertoni un avocat. Ce naturaliste suisse fait des études de droit à Zurich, il se lance plus tard dans les sciences naturelles à Genève. En 1884, alors qu’il n’a à peine 27 ans, il décide d’émigrer en Amérique du Sud avec sa femme Eugenia Rossetti, et leurs 5 enfants. Ensemble, ils débarquèrent à Buenos Aires le 30 mars 1884. C’est après 3 ans en Amérique du Sud, en 1887 que la famille décide de s’installer au Paraguay, un pays bien méconnu à l’époque. Ils décident de vivre en pleine forêt, sur les rives du Río Paraná, au sud-est du pays. Ils y cultivent alors du café, des bananes et des agrumes pour avoir quelques revenus, et leur permettre de poursuivre leurs recherches dans plusieurs domaines.

																					
Moisés Santiago Bertoni

Alors que sa femme continue son métier de scientifique, Moisés Bertoni mène des recherches dans plusieurs domaines : la botanique, la météorologie, l’anthropologie, l’agriculture … Tous deux n’en oublient pas pour autant leur vie de famille ainsi que l’éducation de leurs 10 enfants, dont 5 nés sur le continent sud-américain. Parmi les plus grandes découvertes de Bertoni, on compte notamment la stévia, cette plante 300 fois plus sucrée que le sucre de canne. En 1898, il crée la fondation Moisés Bertoni qui lutte pour la préservation de l’environnement et de la biodiversité, avec une démarche durable, un vrai précurseur pour l’époque. Sa passion et son implication pour la nature sont reconnues en 1914 lorsqu’il est nommé chef de la direction de l’agriculture du Paraguay. Moises Bertoni décède le 19 septembre 1929 à l’âge de 72 ans dans la ville de Foz de Iguazu au Brésil du paludisme, un fléau à cette période. L’ancienne maison de la famille de ce grand aventurier est désormais réhabilitée en musée dans la réserve naturelle qui porte son nom situé dans la région de Paraná, non loin de la ville de Ciudad del Este.