-->

Emiliano R. Fernández

Auteur de plus de 2000 poèmes, il a été l’un des représentants les plus populaires de la poésie et du folklore du Paraguay.

Poète du Paraguay, Emiliano R. Fernández

Ce pseudonyme désigne en réalité Emiliano Fernández Rivarola, poète et musicien paraguayen. Il n’y a pas de certitude sur son lieu d’origine, en raison de sources divergentes, mais il semblerait qu’il soit né le 8 août 1894 dans la Compagnie Yvysunú de Guarambaré.

D’une imagination exubérante, il est sans doute le poète le plus mentionné comme référence par les Paraguayens. N’ayant pas bénéficié d’une longue éducation, il emploie le yopará, mélange de guarani et d’espagnol. Ses vers racontent les changements et les nuances qu’il observe dans la nature du Paraguay, qu’il a parcouru tout au long de sa vie.

Poète et guitariste, il met ses poèmes en musique. Les femmes étant sa source d’inspiration de prédilection, il leur chante ses rêves et ses désenchantements. Ses poèmes chantés représentent une partie du répertoire incontournable de tout festival folklorique paraguayen.

Il participe à la Guerre du Chaco de 1932 à 1935, et c’est entre les batailles qu’il écrit ses plus beaux vers. Il publie plus tard Ka’aguy Jarýi, un petit recueil contenant une partie de ses poèmes les plus emblématiques.

Il meurt en 1949, des suites d’une blessure reçue lors d’un affrontement de rue. En 1950, l’Association des Écrivains Guaranis le déclare Gloire Nationale.