-->

L’économie du sésame

L’économie du Paraguay est principalement issue de l’agriculture notamment avec la culture du sésame.

Le Paraguay figure parmi les pays les moins développés d’Amérique du Sud. Son économie repose principalement sur le secteur agricole dont elle est très dépendante. D’après la Banque Mondiale, la production agricole représente près de 25% du PIB national et emploie 45% de la main d’œuvre. Une part importante de la population paraguayenne est donc encore très rurale et cohabite dans des petites fermes. Les terres cultivables sont détenues en grande partie par une poignée de la population. On constate dans l’ensemble du pays un niveau de pauvreté élevé. Les inégalités au sein de la population sont multiples et relèvent tant de l’accès aux terres que des droits des communautés.

Historiquement, le secteur agricole a longtemps reposé sur la production de coton, de tabac, de bois et d’orange, destinées aux marchés locaux. Le début des années 2000 s´est traduit par un basculement vers une économie de marché pour le pays, qui a connu de nombreuses évolutions structurelles. La réduction des dépenses publiques a particulièrement impacté la production du coton qui dominait jusqu’à présent au Paraguay.

À l’aube du XXI siècle, le secteur agricole va ainsi être réorienté vers la culture du sésame. Les conditions climatiques au Paraguay sont propices à la culture de ce céréale, qui requière un climat humide. Le pays constitue donc un endroit idéal pour développer la production. Les coûts de production étant faibles, les paysans ont désormais la possibilité de se lancer dans la production de sésame sans avoir à beaucoup investir. Depuis 2014, le ministère de l’Agriculture et de l’Élevage a lancé le programme « Agricultura Familiar Campesina », qui vise à rendre la production de sésame plus accessible aux familles paysannes. Ce programme a déjà bénéficié à 17 000 familles paraguayennes.

La production de sésame est concentrée dans les régions de San Pedro et Concepción. Selon l’ Observatory of Economic Complexity, Une grande partie de la production paraguayenne est destinée à l’internationale. En 2017, le pays a exporté 28 000 tonnes de sésame. Le Japon est la première destination des exportations de sésame suivi du Mexique et de l’Union Européenne.