-->

La culture du manioc

Le manioc appelé « mandioca » est très consommé au Paraguay.

Mandioca au Paraguay

Le climat doux et subtropical du pays convient parfaitement à la culture de cette plante qui est peu exigeante et s’adapte facilement au milieu dans lequel elle pousse. Les racines de ce tubercule sont dégagées de leur écorce bruneafin d’en récupérer la chair blanche, base de l’alimentation paraguayenne. Cette chair peut connaitre différents types de préparation. Elle peut être transformée en farine, cuite à l’eau et consommée telle quelle, ou alors elle peut être frite et mangée avec de la viande et une sauce.

																					
Farine de manioc Paraguay

En plus de faire partie intégrante de la cuisine paraguayenne depuis des années, le manioc connaît aussi de nombreuses autres utilisations. Il sert notamment comme alimentpour le bétail, il est utilisé dans la composition de certains matériaux comme le carton ou encorepour des médicaments. La polyvalence de cette plante favorise son développement et la hausse de la demande au cours de ces dernières années.

																					
Le manioc au Paraguay

Au Paraguay on compte plus de 240 000 producteurs de manioc, ce qui représente plus de 300 000 hectares de culture. La production annuelle paraguayenne représente près de 4 millions de tonnes de manioc. La consommation est estimée à plus de 10 kilos par semaine et par foyer, ce qui explique la demande considérable.

																					
Champs de manioc

La Thaïlande reste le premier producteur et exportateur mondial de manioc avec plus de 1,4 millions de tonnes de farine de manioc expédiées à l’étranger. Alors que dans ce paysla tonne est vendue 320 USD, elle en coûte 580 USD au Paraguay. Il compte 50 000 tonnes exportées par an vers le Mexique, les États-Unis, le Canada ou encore l’Afrique, ce qui en fait le principal exportateur d’amidon de manioc sur le continent américain.Pour améliorer la gestion des sols, le Paraguay augmente ses rendements depuis plusieurs années grâce à l’utilisation de machines agricoles. Avant le manioc était envoyé illégalement au Brésil, afin que ce dernier le transforme et le vende à moindre coûts. Désormais le manioc est semé, cultivé et transformé au Paraguay, ce qui lui assure une meilleure qualité. Le pays exporte donc directement sa production dans une grande partie du continent.