-->

Visite du département du Paraná, Paraguay: guide de voyage

Barrage d’Itaipu, Ciudad del Este, Cataratas del Monday, Yguazu, Presidente Franco, María Auxiliadora, Balsa Intercom Puerto Iguazú – Presidente Franco.

BARRAGE ITAIPU

En Guarani « itaipu » signifie : la pierre qui chante. La construction du barrage d’Itaipu a débuté en 1975 qui s’est achevé en 1982. Il correspond aujourd’hui à la seconde centrale hydroélectrique au monde en termes de puissance derrière la Chine. C’est un barrage binational entre le Paraguay et le Brésil. L’installation du barrage permet une exploitation commune des ressources hydrauliques du fleuve Paraná, 7e plus grand fleuve au monde. Le projet entre officiellement en vigueur en 1973 et valable jusqu’en 2023. Il est également stipulé dans ce traité que le surplus peut être racheté par l’une des deux parties.

Le barrage est la première structure mondiale en termes de quantité produite avec 10 turbines appartenant au côté brésilien et 10 autres au côté paraguayen. Le Paraguay revend 90 % de l’électricité qui lui revient au Brésil. Seulement 10 % de l’énergie qu’il perçoit couvre 90 % de l’énergie électrique nationale.
Très imposant, le barrage Itaipu s’étend sur plus de 7 km à une hauteur de 196 m. En 1994, il est considéré comme « l’une des 7 merveilles du monde moderne » selon American Society of Civil Engineers.

CHUTES DEL MONDAY

Le parc municipal Monday a pour principal intérêt les cataratas del Monday (chutes du Monday). Cette merveille aquatique se situe dans la région du Paraná au Paraguay. Le parc, grand de neuf hectares et les chutes del Monday, hauts de 45m et larges de près de 400m, sont un incontournable du Paraguay. On y compte trois chutes principales et d’autres plus petites proches de l’embouchure de la rivière Monday. La rivière Monday se jette dans le río Paraná. C’est un spectacle naturel incroyable qui a une belle histoire, notamment en étant une des étapes de la route préhispanique des Guaranis.

C’est un parc qui regorge de végétaux, de fleurs et d’animaux très singuliers et typiques de cette région du Paraguay. C’est d’ailleurs une des régions les plus riches au monde en termes de concentration d’espèces. On ne compte pas moins de 350 espèces d’oiseaux, comme notamment la harpie ou encore le perroquet d’Amazonie. Concernant les mammifères, on y trouve le jaguar, le puma et l’ocelot, le tapir et les coatis. D’autres animaux s’ajoutent à la liste comme l’anaconda vert et les caïmans. Sa flore est aussi riche que sa faune avec une grande variété d’arbres, d’orchidées ou d’espèces botaniques comme la fougère arborescente ou le lapacho rose.

Le parc permet d’y faire du kayak, de descendre en rappel, il est parfois possible de s’y baigner mais toujours avec prudence à cause des forts courants. Les eaux y sont douces et dotées de plein de petites chutes, faisant office de spa naturel. Le bruit de l’eau qui se fracasse sur les roches alentours se fait entendre à des kilomètres et vous promet un concert fluviatile.

																				https://www.paraguay-excepcion.com/paraguay-par-regions/photos-cataratas-monday																			
voir nos photos

CIUDAD DEL ESTE

Comme son nom l’indique, Ciudad del Este se situe à l’extrême Est du Paraguay, à 325 km d’Asunción. Sa localisation géographique est particulière, car elle se situe, avec la ville de Presidente Franco, au point d’intersection entre les trois frontières : l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. Sa proximité avec les fameuses chutes d’Iguazú (30 km plus au sud) constitue sa principale source de tourisme.

Ciudad del  Este possède un climat subtropical humide. Les étés sont très chauds et longs ; les hivers sont plus doux et plus courts.

Fondée en 1957, la ville Ciudad del Este couvre seulement 60 ans d’histoire. C’est sous le gouvernement d’Alfredo Stroessner que murit l’idée de construire une ville. Le 3 février 1957 est fondée Ciudad Puerto Presidente Stroessner qui sera remplacée en 1989 par Ciudad del Este. Durant les années 60 deux projets voient le jour : le pont international de l’amitié reliant le Paraguay au Brésil et la centrale hydroélectrique d’Acaray qui a révolutionnée l’accès à l’électricité pour les habitants du pays.

Elle est qualifiée de ville moderne au caractère cosmopolite et multiculturel. Elle est la deuxième ville la plus importante derrière Asunción. Capitale du département de l’Alto Paraná, Ciudad del Este est très commerciale grâce au pont de l’amitié et au barrage d’Itaipu. Appelée « la ville jardin », elle abrite une grande variété de végétation et dispose de nombreuses surfaces vertes.

 

YGUAZÚ

Yguazú est une ville située dans le département de l’Alto Paraná au Paraguay. Elle a été fondée le 22 aout 1961 par les immigrants Japonais, sous le nom de « colonia Yguazú ». Conformément à un accord de migration entre le Paraguay et le Japon, la ville est administrée pour la première fois par l’Agence japonaise de coopération internationale, la JICA. Sa population est essentiellement constituée de Paraguayens, de Brésiliens, de Japonais, d’Allemands, de Suisses et de Français.

La ville est située à proximité du lac Yguazú qui se situe entre les départements de Caaguazú et de l’Alto Paraná. Ce lac artificiel est apparu avec la construction du barrage d’Yguazú. Au fil des années, ce miroir d’eau est devenu un lieu de référence. Décrit comme « une merveille de la nature », il dispose de bancs de sable pour l’exploitation de stations thermales et ses eaux chaudes sont idéales pour la baignade et les sports nautiques.

PRESIDENTE FRANCO

Située sur les rives du fleuve Paraná, dans le département de l’alto Paraná, Presidente Franco est une ville portuaire frontalière avec le Brésil et l’Argentine. Son nom provient du Dr Manuel Franco, ancien Président du Paraguay de 1916 à 1919.

Réputée pour être la ville des trois frontières et des chutes d’eau appelées « Saltos del Monday » constitués de trois grandes chutes d’eau principales, elle dispose également d’une grande richesse floristique et faunistique. À ce sujet, le musée Moisés Bertoni expose les recherches faites par le scientifique Bertoni sur la flore paraguayenne.
À proximité de la ville, il est possible de se rendre au « mirador », un point d’intersection entre le Paraguay, le Brésil et l’Argentine. Le « Hito de las tres fronteras » est le lieu où les fleuves Paraná et Yguazú se rencontrent et délimitent ces trois frontières.

MARÍA AUXILIADORA

Capitale du district Tómas Romero Pereira dans le département de Itapúa, María Auxiliadora est une ville récemment fondée en septembre 1983. Le lieu est initialement appelé « Triunfo km42 » car il se trouve à 42 km de Puerto Triunfo. Cet endroit a été colonisé et peuplé par les familles paraguayennes.

La communauté célèbre le 24 mai le saint patron, María Auxiliadora. María Auxiliadora est l’ancien nom donné à Marie, la mère de Jésus.
La principale activité de la région est la production agricole notamment le soja, le blé, le tung et autres produits. Cette ville est considérée comme la capitale de la carotte.
María Auxiliadora est entourée d’une nature foisonnante, de magnifiques paysages et de la rivière Tembey.

BALSA INTERCOM PUERTO IGUAZÚ - PRESIDENTE FRANCO

La Triple frontière est l’endroit où se rencontrent le Brésil, l’Argentine et le Paraguay. Elle est délimitée par les fleuves Iguazú et Paraná. Dans cette zone se trouvent les villes de Puerto Iguazú en Argentine, Foz do Iguaçu au Brésil et les villes Presidente Franco et Ciudad del Este au Paraguay.

Balsa Intercom, service d’embarcation, est réputé pour être plus facile et plus économique pour traverser la frontière paraguayenne et argentine.
Ce moyen de transport permet de passer d’un pays à l’autre rapidement. Ainsi, depuis le Paraguay, il est possible de se rendre du côté argentin pour voir les célèbres chutes d’Iguazú ou encore d’observer la séparation fluviale de ces pays depuis le « Hito de las tres fronteras ».