-->

Musiciens du Paraguay

Les chanteurs, compositeurs et interprètes les plus célèbres du Paraguay.

Agustín Barrios Mangore

Agustín Barrios Mangore

Agustín Barrios Mangore, également connu sous le nom d’artiste « Nitsuga Mangore », est un compositeur et guitariste paraguayen d’origine guarani. Né en 1885 au sein de la province de Misiones, dans la ville de San Juan Bautista, il grandit dans une famille composée de 7 frères. Dès le plus jeune âge, il baigne dans la musique : chaque frère joue d’un instrument et ils forment ensemble la « Orquesta Barrios ». Agustín commence à étudier la guitare classique à l’Institut Paraguayen. Il continue son éducation musicale à Asunción au Colegio Nacional de la Capital. En 1908, il est connu dans tout le Paraguay grâce aux représentations qu’il donne en compagnie de son frère, le poète Franciso Martín Barrios.

En 1910, Agustín Barrios Mangore quitte pour la première fois le Paraguay afin d’effectuer une représentation en Argentine. Fort de son succès, il continue les représentations en Uruguay, au Brésil et au Chili. La critique internationale le qualifie comme l’un des plus grands concertistes du monde et il est surnommé « le magicien de la guitare ». Les années 30 sont pour lui l’opportunité de s’ouvrir à l’Amérique Latine mais également aux États-Unis et à l’Europe.

Agustín Barrios Mangore aurait composé plus de 300 œuvres dont La Catedral, Las Abejas, Confesion, Madrigal ou encore Allegro Sinfonico. Considéré comme l’un des plus importants compositeurs hispano-américain du siècle, il a été le premier à transcrire l’œuvre de Bach à la guitare.

Il meurt le 7 août 1944 à l’âge de 59 ans, à San Salvador, à la suite d’une crise cardiaque.

																					
Luis alberto del parana cc estampilla paraguaya

Luis Alberto del Parana

Luis Alberto del Parana est né le 21 juin 1926 à Altos dans le département de Cordillera au Paraguay. Cet artiste complet est un chanteur, compositeur, interprète, mais également un musicien. Il est considéré comme l’une des icones de la musique paraguayenne. On dit qu’il est né pour « l’Art » en 1942 lorsqu’il participe au Primer Certamen de los Barrios (premier concours du quartier) aux côtés de grands noms de la musique paraguayenne. On découvre un jeune garçon de 16 ans avec un timbre de voix surprenant. Quelques années plus tard, à la suite d’une tournée en Amérique Centrale, il forme le trio « los Paraguayos » avec son frère Reynaldo Meza et le harpiste José de los Santos González. Los Paraguayos enregistrent pour la maison de disque Philips, deux musiques qui deviennent des best-sellers : Famous Latin American Songs y Ambassador of Romance.

Luis Alberto del Parana enregistre plus de 500 chansons (entre autre: Bajo el Cielo del Paraguay, Tropical Trip ou Buenas noches mi amor). En 1971, en Allemagne, il reçoit le Globo de Oro (aujourd’hui appelé Golden Globe) pour la vente de plus de 30 millions de disques. Il obtient également 8 disques d’or. Il a effectué des représentations au Madison Square Garden de New York, à l’Olympia de Paris ou encore au London Palladium.

Il meurt en 1974 à Londres, à l’âge de 48 ans, à la suite d’un accident cardiovasculaire. Il était considéré comme « l’ambassadeur de la musique paraguayenne et « soldat de l’art paraguayen ».

																					
sofia-mendoza-CC-luis-szaran

Sofia Mendoza

Sofia Mendoza est une chanteuse lyrique et pianiste paraguayenne. Elle est née le 10 juillet 1906 dans la ville de Pilar au Paraguay. Elle étudie le piano ainsi que le solfège dans sa ville natale. Son attrait principal pour la musique se focalise tout d’abord sur le piano mais après la rencontre avec le violoniste et directeur de l’Institut Paraguayen, Fernando Centurión, ce dernier lui propose de tester sa voix. Sofia Mendoza obtient par la suite une bourse qui lui permet de continuer ses études de chant à Buenos Aires mais également en Italie.

Elle commence à effectuer des représentations en tant que soliste dans les villes italiennes de Gênes, Vintimille ou encore San Remo. En 1934, elle rentre à Buenos Aires et chante sur les principales radios. Son répertoire assez vaste lui permet de se produire au Teatro Colon de Buenos Aires durant 11 années. Elle finit par rentrer au Paraguay car l’Argentine lui demande d’obtenir la nationalité pour continuer à se produite au Teatro Colón. En 1944, elle fonde l’École Nationale de Chant et enseigne la musique à 15 boursiers.

Sofia Mendoza meurt en 1976 à Buenos Aires dans une maison de retraite. On mentionne qu’elle est décédée comme elle avait vécu : seule.

																					
Mauricio Cardozo Ocampo

Mauricio Cardozo Ocampo

Mauricio Cardozo Ocampo est un musicien paraguayen. Il est la référence principale de la musique populaire paraguayenne appelée « génération d’or ». Il est né dans la ville d’Ybycui au Paraguay en 1907. Il commence sa formation musicale dans son village natal en étudiant la flûte et la guitare.

À partir de 1930, il occupe différents postes au sein d’organismes en relation avec l’art : membre de l’Association des Musiciens du Paraguay, secrétaire fondateur des Auteurs Paraguayens Associés, membre de l’Académie de la Langue et de la Culture Guarani… Durant les années 40 il décide de s’installer dans la capitale argentine, Buenos Aires. À partir de 1948 et durant 4 années, il écrit et dirige des émissions pour la Radio Argentine sur la musique et la culture paraguayenne. En 1961 et 1962, il réalise des concerts de musique paraguayenne pour la Radio Splendide. Puis entre 1959 et 1965, il devient professeur à l’Institut des Beaux-Arts de Buenos Aires. Il réalise au cours de sa vie plus de 300 compositions dont En una noche azul, Galopera, Luna de mi Asunción.

Mauricio Cardozo Ocampo est une personne curieuse qui est à la fois musicien, compositeur, producteur, guitariste, chanteur mais aussi conférencier. En effet, il participe à de nombreuses conférences en Argentine et en Uruguay sur des sujets concernant la musique paraguayenne ou encore le folklore paraguayen. Il meurt à Buenos Aires en 1982 à l’âge de 74 ans

																					
Gloria del Paraguay cc Facebook

Gloria del Paraguay

Gloria Criscione Pineda est plus connue sous son nom d’artiste : Gloria del Paraguay. Née le 8 avril 1950, cette chanteuse paraguayenne devient une vedette pour son incroyable talent et ses capacités vocales. Son père est italien, sa mère est espagnole et Gloria née dans la ville de San Lorenzo au Paraguay. Elle commence à étudier l’art et la danse dès l’âge de 5 ans. À 12 ans, elle devient soliste à l’orchestre symphonique et chanteuse pour des comédies musicales. Ses études en Europe lui permettent aussi d’apprendre les langues puisqu’elle parle couramment espagnol, guarani, allemand, italien et portugais.

Elle excelle dans différents domaines : le soprano lyrique, le soprano dramatique et le mezzo-soprano. Gloria del Paraguay inclut aussi à son répertoire les grands classiques d’Amérique Latine ainsi que le folklore paraguayen. Ses chansons folkloriques paraguayennes et ses musiques latino-américaines lui valent une reconnaissance mondiale. Elle organise alors une tournée dans le monde entier, en Europe, en Asie, au États-Unis et en Amérique Latine. En 1970, elle crée sa propre compagnie de comédie musicale au Paraguay. En 1995, elle est la première soliste sud-américaine en concert à Manhattan, cette même année elle devient aussi déléguée culturelle du Paraguay. Après une incroyable carrière, des concerts, de nombreux festivals et des disques vendus par milliers, la chanteuse se dédie aujourd’hui aux œuvres caritatives. Elle est très engagée au sein de différentes associations, elle s’occupe notamment de patients dans le centre de thérapie « Las Plantas Curan » à Asunción.

																					
Berta Rojas cc bertarojas.com

Berta Rojas

Berta Rojas est née le 23 septembre 1966 à Asunción. C’est après des études dans son pays natal qu’elle rejoint l’Uruguay pour des cours de musique. Aujourd’hui grande guitariste de musique classique, cette Paraguayenne a su se faire une place dans le monde musical. Sa personnalité et sa musicalité lui ont valu une carrière internationale ainsi que l’admiration de son public. L’artiste séduit le monde entier avec sa guitare et joue dans les plus grandes salles du monde à New York, Londres, Washington, Barcelone, Dublin ou encore Bruxelles.

En plus de cette immense carrière, la guitariste tient à partager sa passion et son amour pour son pays. Elle s’attache tout particulièrement à promouvoir la musique paraguayenne et sudaméricaine. Elle aime aussi soutenir les jeunes guitaristes du Paraguay. Elle est également professeure dans une prestigieuse école de musique aux États-Unis. Cette guitariste participe plusieurs fois aux Latin Grammys qui la nominent notamment en 2012 pour le meilleur album instrumental. Engagée et fervente de son pays dans la vie comme dans la musique, Berta Rojas est d’ailleurs nommée ambassadrice du tourisme au Paraguay de 2004 à 2016. Cette artiste iconique de 54 ans fait désormais partie des femmes les plus influentes du monde hispanophone.