-->

Les plantes à fleurs du Paraguay

De l’Anthurium rouge à l’Oiseau du Paradisle Paraguay compte une quantité de plantes à fleurs, toute plus belles les unes que les autres.

Anthurium rouge

Anthurium rouge – Anturio rojo – Anthurium andreanum, Araceae

Surnommée la langue de feu, elle fleurit en été comme en automne. Ses feuilles en forme de cœur d’un vert sombre, sont persistantes. Chaque fleur est en réalité une feuille transformée appelé une bractée. Chez les hybrides, elles peuvent être rouge vif, roses, oranges ou blanches. On l’appelle également fleur à queue en raison de la forme de sa floraison « le spadice ». Plante tropicale semi-grimpante, elle s’enlise aux troncs des arbres en recherchant la lumière. Pour se développer, elle a besoin de chaleur et d’humidité.

																					
Anthurium baby Boomer

Anthurium ‘Baby Boomer’ – Anturio ‘Baby Boomer’ – Anthurium, Araceae

Cette variété bicolore offre une floraison abondante aux fleurs rouges bordées de vert. L’épis, le spadice, est blanc et jaune. Appréciant le soleil, elle ne supporte pas de très forte chaleur et elle a besoin d’humidité permanente.

																					
Oiseau du paradis

L’Oiseau du Paradis – Ave del Paraíso o Flor del pájaro – Strelitzia reginae, Strélitziacées

Plante ornementale de 1 à 3 mètres de hauteur que l’on retrouve essentiellement dans les clairières et sur les berges des fleuves. Avec son port élégant en forme d’éventail, elle offre de magnifiques fleurs aux couleurs très vives rappelant la tête d’un oiseau exotique.

																					
Balisier bihai

Balisier bihai – Bijao – Heliconia bihai, Heliconiaceae

L’heliconia comprend plus de 200 espèces. Nous les retrouvons essentiellement dans les forêts tropicales. Cette plante vivace peut atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur et sa floraison dure longtemps. Selon le cultivar, ces « pinces de homard » appelées bractées sont de couleur rouge, verte, jaune ou orange. À l’intérieur de celles-ci, se cachent de petites fleurs vertes ou jaunes.

																					
Tritoma jaune

Tritoma jaune – Lirio de antorcha – Kniphofia citrina, Asphodelaceae

Surnommé Tison de Satan, ce faux aloès dispose d’un feuillage persistant long, rigide et fin. Ses tiges élancées érigent des grappes denses composées de nombreuses petites fleurs. Ces dernières s’ouvrent progressivement de bas en haut et sont très visitées par les colibris, les papillons et les abeilles.

																					
Orchidée Bambou

Orchidée Bambou – Dendrobium nobile, Orchidaceae

Originaire des forêts tropicales humides d’altitude, l’orchidée bambou se reconnaît facilement grâce à ses tiges épaisses à nœuds. De ces derniers émergent de nombreuses feuilles. Sa floraison apparaît dès la fin du printemps et jusqu’au début de l’automne, elle nous offre alors des fleurs blanches au cœur violacé et au contours rosés.

																					
Heliconia rostrata

Heliconia rostré ou Pince de homard – Patujú – Heliconia rostrata, Heliconiaceae

Originaire des régions tropicales, cette plante à fleurs entre le faux oiseau du paradis et le bananier a besoin de chaleur et d’humidité pour se développer. Elle peut atteindre jusqu’à 5 mètres de hauteur, et les inflorescences présentes toute l’année sont composées de bractées de couleurs vives : jaunes, rouges avec une touche de vert sur les côtés. Pollinisées par les colibris, les fleurs sont petites et jaunes. Les feuilles sont persistantes et peuvent mesurer entre 60 cm et 1 m de long.