-->

Visite de la région du Chaco, Paraguay: guide de voyage

Gran Chaco sud-américain, Chaco paraguayen, Chaco húmedo, Chaco seco, Pantanal paraguayen, Filadelfia, Bahía Negra, Estaciones tres Gigantes, parc national río Negro, Fuerte Olimpo, Laguna Chaco Lodge, Centre Chaqueño, Parc national Defensores del Chaco et Cerró León, Villa Hayes.

DÉCOUVRIR LA RÉGION DU CHACO

Le Chaco constitue environ un tiers du Gran Chaco sud-américain. Situé dans le nord-ouest du pays, la région représente la moitié du pays et pourtant, détient moins de 10% de la population. Il fait partie des régions les moins peuplées d’Amérique du Sud. Le Chaco est longé par deux fleuves : à l’ouest par le Pilcomayo et à l’est par le Paraguay, avec une partie du río Negro. Possédant plusieurs écorégions, deux climats dominent le territoire : la saison humide entre novembre et mars, et la saison sèche le reste de l’année. Les averses plus fréquentes en été rendent les déplacements plus délicats.

Les plus grandes communautés guaranis vivent dans la région, ainsi que des milliers d’espèces de fleurs et d’animaux sauvages. Marqué par la Guerre du Chaco avec la Bolivie, la région recèle de belles forteresses, des centres d’investigations, villes tropicales et une quantité de réserves naturelles toutes plus belles que les autres. Le Chaco est donc la destination phare pour les safaris photos de faune sauvage.

GRAN CHACO SUD-AMÉRICAIN

Provenant du Quechua signifiant « chasse », le Gran Chaco est une zone géographique de 1 200 000 km², située entre l’Argentine, la Bolivie, le Paraguay et le Brésil. La région était à l’origine une colonie espagnole, assujettissant de nombreuses ethnies indigènes. Les guerres d’indépendances ont précisé les limites territoriales entre les pays. Atteignant l’altiplano andin, de nombreux fleuves traversent la zone dont le río Paraná et le río Negro, ou bien encore le río Pilcomayo dans le sud-ouest. Cette multiplicité de fleuves et sa grande étendue font du Gran Chaco une zone aux divers climats et paysages : marais, salines, plaines, savanes, prairies ou bien encore forêts et montagnes.

CHACO PARAGUAYEN

Le Chaco paraguayen est la plus grande région du pays, équivalente à 250 000 km². C’est aussi la moins peuplée avec seulement 0,4 habitants par km². Elle représente 34% du Gran Chaco. À la suite de la guerre du Chaco, elle est délimitée au nord-ouest par la Bolivie, au sud-ouest par l’Argentine et au nord-est par le Brésil grâce au río Paraguay. Trois zones composent aujourd’hui le Chaco paraguayen : le Chaco humide, le Chaco sec et le Pantanal. Les principales villes sont Lomo Plata, Neu-Halbstadt et la capitale Filadelfia. Avec 150 000 habitants, la population est composée en majeure partie d’ethnies indigènes, de colonies mennonites et d’agriculteurs. C’est un endroit sauvage, regorgeant d’animaux tels que le yacares, l’anaconda, le grand toucan ou encore la rana « monito ». La vraie richesse de cette zone est la végétation. Les bois sont de très bonne qualité et sont régulièrement sollicités : palo santo appelé quebracho, guatambú. Le climat est si particulier qu’il est impossible de s’y rendre durant la saison des pluies (de mi-octobre à avril), car pratiquement toute la superficie est inondée.

LE CHACO HÚMEDO

Le Chaco Húmedo ou Chaco oriental est une sous-région du Grand Chaco située au centre du Nord-Ouest argentin et au centre du Paraguay. Il englobe les provinces argentines de Formosa, du Chaco et le nord de Santa Fe. Distinct des autres régions du Grand Chaco plus sèches, il se différencie par sa surexposition aux pluies et ses nombreux cours d’eau et par conséquent sa biodiversité unique.

LE CHACO SECO

Le Chaco Seco occupe la partie nord-ouest du Chaco paraguayen, et s’étend jusqu’au nord de l’Argentine et au sud de la Bolivie. La région est aride, c’est la plus sèche du Paraguay. Il fait office de transition avec le Chaco Humedo. Il possède toutefois une richesse écologique intéressante, passant de la savane aux dunes, ainsi qu’au bois épineux. L’arbre symbolique de la région est le quebracho blanco et colorado, réputé pour sa résistance. Territoire sauvage, nombre d’animaux vivent dans ses contrées.

PANTANAL PARAGUAYEN

Le Pantanal est une zone du Gran Chaco qui s’étend sur une partie de la Bolivie, le Paraguay, mais elle est majoritairement au Brésil. Le Pantanal paraguayen est longé sur sa partie Est par le río Paraguay. Cette zone étant l’une des plus humides au monde, elle bénéficie de paysages très verdoyants. La faune y est extrêmement abondante. Il est possible d’observer de nombreux type de serpents, des caïmans, des jaguars et plus de 300 espèces d’oiseaux colorés. On y cultive aussi du soja, du maïs, du coton et plusieurs variétés d’agrumes.

FILADELFIA - voir notre dossier spécial

Filadelfia est la capitale centrale de la région Chaco. Elle est aussi la ville où est née la plus grande colonie de mennonites, communauté chrétienne anabaptiste d’origine russe, appelée Colonia Fernheim. Elle compte également beaucoup de personnes d’origine indienne. Avec plus de 18 000 habitants en zone urbaine, Filadelfia est une ville tranquille et authentique, cohabitant avec la nature.

BAHÍA NEGRA

Bahía Negra ou Puerto Bahía Negra est un village de 2500 habitants (recensement de 2017) appartenant au cœur du Pantanal paraguayen, au nord-est du pays. Sa position est stratégique, le village se situe en effet à 20 km des trois frontières paraguayenne, bolivienne et brésilienne, le tout délimité par l’estuaire du río Paraguay et du río Negro. Disposant d’une faune et flore unique, le village est également à 40 km de la station scientifique Tres Gigantes. Bahía Negra vit principalement d’estancias (exploitation agricole) de bovins, malgré les nombreux marais.

ESTACIÓN TRES GIGANTES

La station Tres Gigantes est le premier centre d’investigation dans la zone du Pantanal paraguayen. Située à l’extrême nord-est du pays, elle se situe à proximité du río Negro, et compte 14 600 hectares à son actif. Inaugurée en 2008, elle est l’une des trois stations scientifiques de la région de Chaco, et la seule qui accepte de recevoir des touristes. Son nom ‘‘Les Trois Géants’’ fait référence aux trois mammifères caractéristiques de la zone : le tatou géant, la loutre géante et le fourmilier géant. Les trois animaux sont malheureusement menacés d’extinction. La surface héberge plus de 300 espèces d’oiseaux, 37 sortes d’amphibiens, plus de 90 espèces de mammifères, et loge également plus de 3500 espèces de plantes telles que la jacinthe d’eau ou bien encore l’arbre national, le lapacho negro. Administrée par l’association Guyra Paraguay, Tres Gigantes offre aux touristes plusieurs options : marche, safari photo, excursions en pirogue, pêche, astrophotographie. L’accès à Tres Gigantes est uniquement en bateau.

PARC NATIONAL RÍO NEGRO

À la fois fleuve et parc, le parc national Río Negro est un véritable paradis pour la faune et la flore typique du Chaco Humide et du Pantanal. Déclaré par la Convention Ramsar en 1995, il est promu comme l’une des zones humides les plus grandes du monde. Il est de même considéré comme un site majeur pour les oiseaux migrateurs, mais aussi pour d’autres espèces d’animaux telles que le jaguar, caïmans, ou bien le cerf du Pantanal ou cerf des marais.

FUERTE OLIMPO

Positionnée dans l’extrême Est au-dessous de Bahía Negra, Fuerte Olimpo est une ville muraillée sur plus de 40 km. Il est longé par le río Paraguay. Avec plus de 4500 habitants, l’économie de la ville repose sur l’élevage et la pêche. Elle dispose d’un patrimoine colonial plutôt riche, avec sa cathédrale, son musée, son mirador et son fort de Bourbon (nom d’origine de la ville). Ce dernier visait à protéger la colonie espagnole des attaquants portugais et indigènes.

LAGUNA CHACO LODGE

Situé en plein centre du Chaco, les lagunes salées sont un réseau de cours d’eau et de lacs, tous communiquant entre eux de façon sous-terraine. La laguna Chaco lodge est la plus grande. Classée par la Convention Ramsar (traité international sur les zones humides), les lagunes sont très précieuses pour ses nombreux habitants : flamants chiliens, hérons, jabiru, bécasseaux, tapirs, pécaris… La laguna Chaco Lodge est entièrement dédiée à l’éco-tourisme et à la conservation de la faune et de la flore. À noter les magnifiques couchers de soleil qui surplombent les lagunes. L’époque des flamants est de mai à septembre.

CENTRE CHAQUEÑO POUR LA CONSERVATION ET L'INVESTIGATION

Le Centre Chaqueño pour la Conservation et l’Investigation (CCCI) se localise en plein centre du Chaco, à 30 km au nord de la capitale régionale Filadelfia. À la base projet (Tagua), il est devenu par la suite un centre d’étude. L’intérêt du CCCI est protéger, développer et promouvoir le territoire, afin de conserver sa biodiversité. Il est possible d’observer trois espèces de pecarí (sanglier sud-américain), symboles du centre. Il est également possible de percevoir d’autres espèces natives comme des tortues chaqueñas, des caïmans, fourmiliers ou bien encore des caméléons et scarabées.

PARC NATIONAL DEFENSORES DEL CHACO ET CERRÓ LEÓN

Situé au nord-ouest de la région, ce gigantesque parc de 780 000 hectares a été officialisé dès le 6 août 1975. Elle est l’une des aires protégées des plus grandes du Paraguay, répartie dans le département de l’Alto Paraguay et de Boquerón. Le cerró León quant à lui, est une formation montagneuse de quelques 40 km de diamètre, avec une hauteur maximale de 600 m du niveau au-dessus de la mer. Elle surplombe le sud du parc. Ce dernier est une mine d’or pour la faune : gato onza, tapir, fourmilier, perroquets, tégu rouge, ñandu ; la végétation prédominante est sèche. La communauté indigène Ayoreo vit actuellement dans ce territoire, s’isolant volontairement.

RÍO PARAGUAY

Le río Paraguay est un fleuve parcourant du nord au sud, délimitant les frontières entre le Brésil, la Bolivie, le Paraguay et l’Argentine. Il rejoint le río Paraná puis le río de la Plata. De plus, il est l’un des principaux cours d’eau d’Amérique du Sud. « Paraguay » provient du guarani, signifiant « cours d’eau ». Naissant au Brésil, sa largeur moyenne est de 500 m, sa longitude totale est de 2625 km et sa profondeur est de 5,50 m.

VILLA HAYES

Villa Hayes se situe dans l’extrême sud de Chaco, à 32 km au nord d’Asunción. Elle est la porte d’entrée du Chaco, un bon endroit pour se relaxer, visiter le musée de la ville et quelques parcs, avant de commencer l’aventure en terres sauvages. C’est une ville aux multiples noms, connue notamment comme « la ville d’acier ». En bordure de la courbe du río Paraguay, elle dénote une grande activité portuaire, de pêche et surtout de l’industrie. En 1855, 419 français venus de Bordeaux sont arrivés pour se dédier à l’agriculture ; peu d’entre eux sont restés de manière définitive.